En amour avec l’amour

J’ai toujours été en amour avec l’amour. Ben oui! Tout de même pas étonnant avec les belles histoires de Disney qu’on nous raconte lorsqu’on est jeune. Comme si à 3 ans, il faudrait savoir c’est quoi être amoureuse, et quand tout arrêter pour ne pas se faire briser le coeur…

Être en amour avec l’amour, c’est un problème. En fait, c’est quand tu te fous un peu de la personne avec qui tu es, tu veux simplement quelqu’un près de toi. C’est quand t’as vraiment le goût d’écouter un film d’amour, mais que tu veux pas l’écouter seule. C’est quand t’es incapable de rester célibataire parce que tu vois de l’amour partout autour de toi, et en tout le monde. C’est quand tu te bâtis des scénarios de film dans ta tête aussi facilement que de vivre dans la réalité.

Ça a du bon, et ça a du mauvais. Ce que je trouve bon, c’est que moi lorsque je rencontre quelqu’un, je suis toujours capable de lui trouver une qualité. Une personne a toujours un petit quelque chose à aimer. Puis lorsque j’ai trouvé ce petit quelque chose, il suffit de focusser dessus, et puis v’lan…on est en amour. Ce qui ne fonctionne pas dans cette technique, c’est que quand on est en amour, on aime de A à Z, on accepte tout, ou on essaie de vivre avec au moins. Quand on est VRAIMENT en amour, on a pas besoin de focusser sur une qualité de la personne et essayer de la grossir dans notre tête, c’est sensé se faire tout seul, ça.

Bref, quand vraiment tu te donnes la chance de tomber en amour pour de vrai, tu comprends. OUI! Tu comprends les beaux films d’amour, tu comprends les couples qui se minouchent en public, tu comprends l’émotione qui a des coeurs à la place des yeux, tu comprends ben des choses. Quel bonheur. D’un autre côté, tu te rends compte quel point tu as été dans l’erreur pendant toutes ces années. Ouf. Pis tu ne peux même pas t’en vouloir parce que personne te l’avais dit toi que t’allais aimer même le caca de la personne que tu aimes plus que tout au monde.

Quand tu vis dans un monde de poneys (comme je l’appelle si bien) comme celui dans lequel j’ai vécu si longtemps, tu penses que ce que les gens te racontent de l’amour, c’est exagéré. Ben voyons que t’aime tellement quelqu’un que tu pourrais te marier avec lui, bâtir ton avenir avec lui, vouloir qu’il soit le papa de ton enfant, le vouloir dans ton lit le vendredi soir, mais encore plus le dimanche matin.

DING DING. Voilà que la cloche a sonnée. Je comprends maintenant!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s