Maman fait des erreurs

Mon grand garçon d’amour. Il y a une chose que je voudrais que tu saches, et je pense que ça va me faire du bien de l’écrire. Parce que je t’aime et que je veux le meilleur pour toi. En toutes décisions, à tous les jours, à toutes les secondes de toutes les minutes de toutes les heures.

Mais ce que tu ne sais pas c’est qu’un enfant, ça ne vient pas avec un mode d’emploi. Qu’être maman c’est un métier difficile. Que la perfection n’existe pas. Qu’avant d’être Maman, on pense que c’est facile… (bonne blague)

Pour le moment, je ne sais pas comment tu vois ça. Est-ce que tu me trouves bonne? Est-ce que je te comprends bien? Est-ce que tu sais que je t’aime? L’important à savoir, mon bébé, c’est que je fais mon gros possible, anytime. Pis parfois le gros possible est difficile à faire, et parfois plus facile. Mais je ne te cacherai pas que occasionnellement(souvent) lorsque je te chicane et que tu me fais ta belle moue, je vais pleurer un peu dans mon coin. Je ne te cacherai pas que y’a des soirs plus durs où je te couche un peu plus tôt parce que je suis à boute de toute. Je ne te cacherai pas que j’ai encore de la misère à tenir mon bout lorsque vient le temps de te chicaner pour une bêtise que tu fais, mais que tu ne connais pas les conséquences.

Il faut que tu saches que toutes mes actions sont remplies d’amour pour toi, tout le temps et partout. J’ai encore de la misère avec ça d’ailleurs. Comme quand je te couche le soir et que je dois revenir dans ta chambre 3-4-5 fois parce que tu ne veux pas dormir. Quand je lève le ton un peu après la cinquième fois parce que tu lèves le ton aussi. Quand j’éloigne tes petits minis doigts fragiles des tiroirs qui ferment trop fort et qui pourraient te faire bobo, puis que tu me fais une crise parce que tu voulais juste jouer. Quand j’ai une grosse migraine et que tu viens me chercher pour jouer, que je feel pas, et que ça prend tout mon petit change pour que je m’assoie par terre avec toi et que je te fasse rire de toutes tes dents. Quand je suis crevée et que je décide tout de même de t’amener au parc juste pour te voir t’épanouir. Quand je te berce pendant des heures parce que tu as des bobos dans tes oreilles et que tu pleures. Quand je m’arrache je coeur à te laisser le matin à la garderie parce que je dois aller travailler, et que même après le dixième “dernier bisou” j’en ai pas assez.

J’imagine que la seule chose que je peux te dire maintenant c’est : “Tu vas voir quand tu auras des enfants!” Le gros cliché… Tellement vrai! Je m’en veux de ne pouvoir te dire que cette phrase. Je vais donc ajouter un : “je t’aime tellement fort” avec cela.

Parce que, oui, Maman fait des erreurs souvent, mais elle fait son possible et c’est ça qui est important.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s